{Memories} Clinette

Clinette

Nous ouvrons le bal des « Memories » avec  Clinette, mariée de 2008, qui nous raconte, avec beaucoup d’humour, le souvenir cocasse de ses premières heures de femme mariée !!!

Quand on me demande quel est le souvenir le plus fort le jour de mon mariage, j’ai un petit sourire en coin.

Je pourrais parler du moment où mon cœur a failli se décrocher de ma poitrine quand, prête à découvrir mon futur mari, ma petite sœur m’a dit: « ca y est, il est arrivé, il est en bas il t’attend ».

Je pourrais tenter de vous décrire l’émotion qui m’a envahi quand le prêtre a joins nos deux mains tremblantes et les as enroulées dans son écharpe pour bénir notre union.
Mais outre les musiques marquantes, baisers gravés a jamais, plus que tout nous avons partagé un moment complice.
Les cérémonies de mairie et d’Église terminées, nous nous sommes rendues sur Assas pour la réception, dans un lieu grandiose. Entourés de vignes et abrités par une terrasse décorée en blanc et anis pour l’occasion, nous en étions au repas. Tout le monde mangeait et se régalait, je restais sur ma chaise à sourire à tous, ne pouvant avaler un seul morceau. On m’avait dit tu auras l’estomac noué, c’est normal. Mais tout de même, je ressentais un vrai mal, un blocage.
Mon chéri, très attentionné bien qu’occupé par la fête qui battait son plein, me demande si je compte tenter de me soulager aux commodités pour aller mieux (la finesse masculine a fait que mon cher et tendre a employé des mots plus proches de « chiottes » et « faire caca » mais vous avouerez que c’est moins poétique). Ceci dit, il m’accompagne, et nous nous éclipsons dans le parc ou un château d’eau rénové faisait office de toilettes. Seulement, ces dernières n’avait pas été conçues pour une femme avec une sextuple couche de jupon et dentelles dans le bas de sa robe. Je me retrouve donc à demander à mon tout fraichement époux de me tenir le cerceau en l air, pendant que je m accroupis de coté au dessus des cabinets. Il regarde en l’air, je refuse de croiser son regard, il me lance un : la fête est réussie tu ne trouves pas ? Et enfin j’évacue avec le plus de grâce possible cette toute petite chose qui me nouait tout de même le ventre depuis des heures.

Je me relève, nous nous regardons enfin et on explose de rire. Le haut des pommettes toute rouges, je m’excuse, le remercie et lui demande : alors c’est ça être marié ?  Il rit de plus belle, m’embrasse sur le front et me susurre à l’oreille que c’est le plus beau jour de sa vie.

Nous regagnons notre table, l’ensemble des invités nous demande si nous n’aurions pas pu attendre d’être à notre nuit de noces….
Aujourd’hui je me débrouille très bien toute seule pour ce genre de désagréments.

Je n’ai d’ailleurs plus eu à porter de robes si imposantes.

Mais pour tout le reste, mon mari reste le même que ce 26 juillet 2008, là pour me soutenir quand je n’y arrive pas toute seule.

Clinette, 3 ans de mariage, reste le jour le plus fort de sa vie

Nous remercions Clinette pour nous avoir fait partager ce moment !!!

Si vous souhaitez nous conter le plus beau souvenir de votre mariage ou de votre union, prenez votre plus belle plume, Illustrez votre article par des photos ou des musiques et adressez le tout à pauline@soufflesdefees.com ou en message privé sur notre profil Facebook

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>