{Moralités Ménagères} Le Masculin et le Féminin

Le masculin et le Féminin

 

« Micheline a sa figure de mauvaise élève : le sourcil rageur, l’œil en coin sous les cils baissés, la bouche pincée. Elle m’accueille par un refrain bien connu :

–    Fred est insupportable.

L’objet du litige s’offre à mes yeux : un fauteuil tendu d’écossais, dans des tons verts, bleus, jaunes. Un tantinet criard, le fauteuil. Micheline ne le désigne pas d’un air revendicateur.

–    Je l’ai eu pour trois fois rien, et Monsieur n’est pas content.

Je laisse rouler un flot de paroles. Puis je constate seulement, ce qui n’engage à rien :

–    c’est un « crapaud ».

Et j’ajoute, plus hypocritement :

–    Tu le mettras dans ta chambre.

–    Non, pas dans ma chambre, à cause du bleu

–    Dans ton studio ?

–     Non, à cause du jaune.

–    Devant la baie vitrée ? – et ma question est pleine d’embûches.

–    Tu n’y penses pas.

–    Alors…

Micheline éclate :

–    Il faut bien reconnaître qu’il ne va nulle part, ni avec aucun ameublement. Mais c’est une occasion. Dix mille francs. Une paille. Et Fred n’est pas content. Il appelle çà, lui, du gaspillage.

Il n’est pas encore temps d’éclater de rire. Je dis seulement à Micheline :

–    Tu sais le chinois, l’espagnol et l’anglais, le latin et le russe. Que n’apprends-tu le masculin ; c’est une langue qui rend bien des services… Langue entièrement différente du féminin. En son langage, l’occasion –la chose dont on n’a nul besoin et qu’on n’achète qu’en considération de son prix modique-  se dit gaspillage. Etre à l’heure en féminin se dit en masculin avoir une demi-heure de retard. Ton fils en féminin veut dire que le gamin a eu de mauvaises notes, et mon fils qu’il est le premier de la classe.

Car les maris, eux aussi, auraient intérêt à apprendre le féminin. Ils sauraient ainsi que lorsqu’une femme dit mon vieux sac, en parlant de l’objet qui était mon beau sac aux environs du Nouvel An, cela signifie qu’ils passeront pour un tyran domestique s’ils ne songent pas à en offrir un autre à la prochaine occasion. Ils sauraient que lorsque Madame conseille à Monsieur de choisir un complet Prince de Galles plutôt que ce tissu fantaisie, cela signifie : « Mon Cher tu prends du ventre… » Ils sauraient enfin qu’l est bien inutile de se quereller dans un ménage, puisque la plupart du temps les mots, pour Lui et Elle, n’ont absolument pas le même sens…

 

Marcelle AUCLAIR

Source : « Arts Ménagers, Juin 1951″

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>