{Mémories} Kracotte | Episode 4, Fin

La semaine dernière, je n’ai pas pu publier ce dernier épisode de la saga de Kracotte.

 

L’Eglise, un goût amer … et la fin de cette belle Journée.

Pendant le cortège, penser à sourire, à ne pas (re)marcher sur ma robe, je cramponne le bras de mon père, j’ai peur de tomber !
Nous arrivons devant l’église, les invités rentrent. Je suis en ébullition. Je veux rentrer ! Je ne tiens plus en place !!!

Ma témouine, ma mère sont autour de moi … elles mettent en place mon voile, ma robe …voilà, il est 15h55, dans cinq minutes il faudra rentrer et on est déjà tous prêts.  Il manque quelque chose, la cérémonie à l’église sans le célébrant, ca fait un peu tâche ! Je le vois à 4 minutes de l’heure prévue rentrer en catimini dans l’église en disant que ce n’est pas lui qui est en retard mais nous trop en avance.

Bon, tout le monde est enfin en place !!!! Nous commençons à replacer les enfants.
Voilà, il est temps de rentrer …
Julien et sa mère rentrent, ils se regardent, rient … Julien trouve son fauteuil. Ma mère les suit, elle est fière, belle !!! Les témoins sont juste après !!! Eux ne savaient pas qu’ils faisaient partis du cortège d’entrée !!!! C’était la surprise !!! Ils ont étaient ravis !!! Ils ont assurés comme des bêtes !!! Ils étaient beaux !
Et voilà ….. mon moment …. C’est mon entrée, la musique change …
On commence à avancer, nous mettons nos pieds dans la nef centrale, tous les regards sont sur nous, les flashs crépitent, tout le monde sourie, pleure. Je me concentre … mettre un pied devant l’autre, ne pas marcher sur la robe, sourire et aussi profiter du moment. Je sens ma que ma tête est retenue, j’ai beau avancer, elle part en arrière. Qui ne veut pas que j’aille me marier ? Mon voile est coincé sous la grande porte ! Mon Dieu, la mariée poisseuse est là ! ca devait bien me poursuivre ! Je me dégage (tant bien que mal !!) mon père me reprends le bras et on repart dans l’arène ! Donc voilà, mon entrée dans l’église, hilarante !!!! Je suis avec une grosse banane en arrivant devant mon homme … voilà, le moment que je redoutais le plus au niveau de l’émotion. Mon père doit me donner à Julien. Il s’arrête, il se retourne vers moi, me soulève le voile, me sourie, m’embrasse. Et voilà, nous ne sommes que tous les deux et on va se marier !

Nous voilà tout les deux devant le curé, et c’est là que tout bascule. Le curé est irascible. Nous ne sommes pas installés qu’il tape du pied pour avoir un enfant qui lui tient le livre pendant toute la messe! (nous avions pourtant convenus que nous ne voulons pas d’enfant pour tenir son livre !) pendant au moins 5 minutes nous lui expliquons qu’il y en a pas ! Je commence à m’énerver. Je vois juste le copain de ma témouine qui se lève, qui attrape son livre et qui s’installe à côté de lui ! Thomas ! Merci ! Je vous plante le décor, Thomas 1m90, bien baraqué à côté de notre curé, tout frêle ! Je vous promets qu’il a plus oser moufter !
La cérémonie commence, je suis énervée, déçue. Julien me détends, me serre la main. Je souffle.

Le mot d’accueil du curé doit commencer : « Bienvenue à tous pour le mariage de …………………………. et voilà ! Qu’il ne me dise qu’il a préparé sa cérémonie ! Il ne se rappelle même pas qui il marie ! ca y est, j’ai un nouveau coup de poignard dans mon cœur !
Bon, il trouve enfin nos prénoms !!!! J’ai une boule dans la gorge, je sens que ca va pas être de la tarte !!!! J’ai envie de pleurer du carnage qu’il va faire de notre messe de mariage !
La messe passe très vite …. Le curé est rapide ! Nous nous sommes rendu compte de rien ! Il nous demande de nous avancer. Il appelle nos témoins autour de nous et nos deux filleules. Ca y est, c’est le moment ! Il baragouine. Je ne l’écoute pas. Il donne deux cierges allumés à nos filleules et les place autour de lui, face à nous. Nous formons un ovale …


Il nous parle, il prend l’alliance de Julien et la lui donne POUR ME LA METTRE ! Nous lui expliquons qu’il se trompe, mais non, il est têtu en plus ! Ce n’est pas grave, je prends l’alliance des mains de Julien. (On va faire ça sans lui, tampis !) Ouf !!!! Le curé tend la mienne à Julien (ben oui, beaucoup plus simple à comprendre maintenant) nous sommes que tout les deux à cet instant, c’était notre instant !!! Entre deux regards complices, l’échange de nos alliances est fait. Nous nous réinstallons … et là, le Choc ! Il nous a même pas fait « vous pouvez embrasser la mariée » AAAAAAAAh ! J’ai envie de pleurer ! Je suis rageuse ! Mon homme me voit, au bord de la crise de nerf ! Il m’embrasse. Merci mon amour !!! Le reste de la messe, j’ai occulté, les signatures j’ai survolé, sans un regard pour le curé, bien sur !


On lance notre chanson de sortie. Plus personne dans l’église, ils nous attendent tous dehors !
Et voilà, c’est fini, sur le chemin de la sortie, je me rends compte de cette fin ! Je me fous de ce curé, je ne le reverrais pas ! Profites de cette sortie ! Profites de ton nouveau statut ! Eclates toi ! Nous y sommes, les confettis volent de tout part ! Je brandis mon bouquet, je cris un ééééénorme : « Yes ! » je vois Julien qui a aussi le poing en l’air ! Je me défoule! Je me défoule tellement que mon bouquet est complètement mort ! Les roses sont parties ! Elles ont attaqués mes invités ! La mariée poisseuse jusqu’au bout. Une fois, les roses ramassées par les enfants et remises dans mon bouquet, on ne voyait plus rien. J’arrive même à en rire !

Voilà, malgré tous les couacs, c’était le plus beau jour de ma vie. Le 29 Mai 2010.

 

Si vous souhaitez nous faire vivre votre plus beau moment pendant le Jour J, votre demande … Contactez moi à pauline@soufflesdefees.com

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>